Qu'est-ce que le detailing ?

Le temps n’épargne pas la carrosserie de nos automobiles. En effet, les conditions climatiques telles que le soleil, la pluie, ou la neige ternissent la carrosserie tout comme les insectes, les fientes d’oiseaux, le sables, la poussière ou encore le pollen qui la salissent également. Le lavage régulier a également un impact important sur la carrosserie notamment avec l’usage des rouleaux en stations de lavage auto qui favorise l’apparition des micro-rayures.
Le lavage à la maison avec des produits souvent bas de gamme achetés en centre auto, qui s’ils sont mal utilisés, pourront provoquer des micro-rayures voire des rayures et ne seront pas à la hauteur de vos espérances.

Le detailing est une discipline répandue en Angleterre et aux États-Unis, pratiquée par des professionnels.

Les avantages du detailing

  • Protéger votre véhicule dès son achat, afin qu’il résiste aux aléas du temps
  • Conserver son véhicule plusieurs années dans un état neuf
  • Se démarquer et bénéficier d’une plus-value importante lors de la vente
  • Restaurer un véhicule de collection en supprimant ses défauts
  • Faciliter son entretien sans engendrer de nouveaux défauts
  • Corriger un ensemble de défauts du type micro-rayures, rayures plus ou moins profondes
  • Éviter de repeindre des éléments, suivant l’ampleur des défauts, afin d’éviter des projections de peinture ou vernis, des défauts de teinte ou une mauvaise application, type « peau d’orange »

Les différentes étapes du detailing

La première étape est de réaliser une expertise du véhicule. En effet, pour vous proposer la meilleure formule répondant à vos attentes, nous devons constater l'état de votre véhicule. Cependant, chaque étape doit être respectée et suivre un ordre logique.

Le lavage se décompose en deux phases : le prélavage puis le lavage. Nous utilisons un nettoyeur haute pression sur lequel nous branchons un superspray ou foam lance. Ces derniers permettent de créer une mousse épaisse et dense qui tient sur la carrosserie. En agissant et en retombant progressivement elle ramollit et détache les salissures. Avant ou après cette étape, nous utilisons différents produits plus ou moins agressifs pour faciliter le nettoyage des passages de roue et des jantes, comme un nettoyant multi-usage APC et un décontaminant ferreux.

Le véhicule est ensuite rincé et débarrassé de plus de 50 % de ses contaminants. Grâce à deux gants spéciaux imprégnés de shampoing (le shampoing est sélectionné au préalable suivant l’état du véhicule), nous utilisons la technique des deux seaux.

Un gant spécifique est dédié aux parties basses, souvent les plus sales, et un autre pour les parties hautes. En parallèle, nous travaillons avec des brosses adaptées pour les passages de roue, les jantes, les pneus, mais aussi avec des pinceaux spéciaux pour nettoyer les plus petites surfaces comme les emblèmes, les grilles, les joints, etc.

Le véhicule est ensuite rincé et séché grâce à des microfibres sur-mesure. L’eau est chassée des plus petits espaces grâce à un compresseur ou un souffleur d’air chaud.

1

À cette étape, nous commençons la décontamination. Cette phase est méconnue. Pourtant, elle permet d’obtenir une carrosserie ou des vitres lisses et débarrassées de contaminants, comme l’oxydation, le calcaire, les résines, le film routier, etc.

La décontamination est réalisée avec une barre d’argile (Clay bar) associée à un produit lubrifiant. Différents produits permettent aussi d’effectuer une décontamination ferreuse pour supprimer les poussières de plaquettes de frein ou encore le goudron. Les différentes parties plastiques ou sensibles comme les joints sont camouflées.

2

L’étape suivante consiste à polir la carrosserie ou la surface voulue.
Nous utilisons des machines associées à des mousses (Pad) plus ou moins denses et adaptons la vitesse et le produit de polissage (Polish) en fonction des défauts à corriger.

Nous pouvons corriger des rayures plus ou moins profondes en jouant sur l’épaisseur du vernis. Grâce à une sonde (PTG) nous vérifions son épaisseur, afin d’en retirer le minimum.
Nous retirons généralement 3 à 4 microns par passe sur des vernis d’une épaisseur allant de 50 à 150 microns. Chaque détail est amplifié via des lumières artificielles qui permettent de mettre en exergue les défauts les plus minimes. Nous travaillons avec les produits de la marque GYEON.

Le polissage ou la correction est effectué en plusieurs étapes, jusqu’à quatre (hard, medium, fine et extra-fine).

3

Suite à cette opération, nous dégraissons l’ensemble de la carrosserie, afin que la protection ou le traitement se fixe durablement. En effet, pour conserver le plus longtemps possible cet aspect, nous appliquons un traitement de protection. Il existe différents traitements et chacun possède des avantages :

La cire, naturelle, offre un excellent rendu visuel et s’applique facilement. Par contre, elle ne dure pas dans le temps (de 6 à 12 mois maximum) et ne protège pas des agressions comme les fientes d’oiseaux ou les micro-rayures légères.

La seconde protection est une protection chimique à base de nanotechnologie : la céramique. Ce traitement agit comme un second vernis très dur.
La nanotechnologie avancée permet au traitement céramique de former une liaison chimique avec la peinture de votre véhicule qui va en devenir la surface externe, à la place du vernis. Cette barrière chimique a un effet très hydrophobe et déperlant, permettant de faciliter les entretiens.

La troisième protection carrosserie est la protection par film transparent et auto-cicatrisant, appelé PPF (Paint Protection Film). Cette protection garantie 10 ans permet de protéger votre carrosserie des impacts de gravier, des micro-rayures et des rayures !

4

Pour finir, nous travaillons sur les éléments de finition, comme le traitement des vitres, le polissage des sorties d’échappement et chrome, le traitement des plastiques, la protection des jantes, etc.

Cette étape, à ne pas négliger, permet de donner à votre véhicule un traitement complet et un rendu unique.

5